pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris
Daech : la vraie menace est en Asie
9 Juin 2017
Voir la retranscription

Daech : la vraie menace est en Asie

L’heure est à la mondialisation. Y compris en matière de terrorisme. Après Paris, Berlin et Londres, beaucoup d’entre nous pensent que l’Occident en général et l’Europe en particulier est la cible prioritaire des terroristes de Daech. Si cela a été le cas, ça n’est l’est plus aujourd’hui. La menace principale est désormais en Asie.

Surpris ? Pas si l’on observe attentivement la région.

D’abord, on s’aperçoit que la religion musulmane y est très présente. L’Indonésie est d’ailleurs le premier pays musulman du monde avec près de 260 M de musulmans.

Ensuite, ces pays ont aussi été des pourvoyeurs de combattants pour Daech en Irak et en Syrie. Indonésie, Philippines, Malaisie, Chine… des centaines de personnes originaires de ces pays ont rejoint le califat depuis 2014. Avec le recul des djihadistes en Syrie et en Irak, ils pourraient commencer à revenir.

Enfin, cette région connaît, elle aussi, des troubles liés aux groupes islamiques radicaux. Parmi les nombreux groupes islamistes présent, 22 ont déjà prêté allégeance à Daech dont les deux plus influents : la Jemmah Islamiyah en Indonésie et Abu Sayyaf aux Philippines.

Face à cela, on comprend mieux pourquoi ces pays sont également touchés par les attentats. Depuis début 2016, 75 personnes ont été tuées dans 9 attentats aux Philippines (38), en Indonésie (5), en Thailande (1), au Bengladesh (20) et en Inde (11).

Mais désormais c’est l’occupation du territoire qui intéresse ces groupes. Depuis le 23 mai, la ville de Marawi, 200 000 habitants, situé sur l’île philippine de Mindanao, est en partie occupé par des combattants de Daech. Les militaires qui tentent de reprendre la ville depuis plus de deux semaines ont identifié des combattants philippins mais aussi malaisiens et indonésiens.

Cette attaque illustre les connexions qui existent désormais entre des groupes qui, jusqu’à maintenant, se contentaient de leur pouvoir de nuisance nationale.

Cette coordination peut être vu comme une victoire de Daech dans la région.

Face à cela les chefs d’Etat de la région s’inquiètent de voir l’Asie du Sud-Est devenir le nouveau terrain de jeu des djihadistes. Réunis lors d’un sommet sur la sécurité dans la région, dimanche dernier, les ministres de la défense ont, eux aussi, compris qu’ils devaient améliorer leur coopération.

Sources :

La Croix, Les nouveaux fronts de Daech, 4 avril 2017

L’Express, Daech menace de « verser des rivières de sang » en Chine, 2 mars 2017

Le Figaro, Daech place ses pions en Asie du Sud, 3 juillet 2016

Le Figaro, L’Etat islamique à la conquête de l’Asie du Sud-Est, 14 janvier 2016

Asialyst, Daech à l’attaque en Asie du Sud-Est : une action coordonnée ? 26 mai 2017

Réduire
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT

Sur le même thème


Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "vidéos"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 11/06/2017 à 17h20
Même si c'est moins pratique (offline, regarder partout), j'adore le format vidéo
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 10/06/2017 à 08h20
Sujet intéressant
PUBLIER LE COMMENTAIRE