pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
7
Participer au sondage lié à ce contenu
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Paris 2024 : opportunité ou gouffre financier ?
3 Août 2017
Paris 2024 : opportunité ou gouffre financier ? - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Paris2024 : gouffre financier ou manne économique ?


Contexte : Lundi 31 juillet, le maire de Los Angeles annonçait le retrait de sa candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de 2024, au profit de ceux de 2028.

Un accord passé avec le Comité International Olympique (CIO) qui laisse donc Paris comme seule ville candidate pour les Jeux de 2024.


Bloc 1 : une victoire par abandon ?

Les 5 candidats :

Retrait de la candidature

LSV : C'est Boston qui avait été initialement sélectionnée pour représenter la candidature américaine en janvier 2015 mais 6 mois plus tard, elle se retire de la compétition par manque de soutien des habitants de la ville. Elle est ensuite remplacée par Los Angeles.

- C'est donc par l'abandon des autres villes que Paris se retrouve aujourd'hui seule en lice pour les JOP de 2024. La principale raison invoquée est le coût des Jeux.

- Les habitants des villes candidates préfèrent voir cet argent investi ailleurs que dans des infrastructures sportives.


Bloc 2 : L’enjeu budgétaire

6,6 Md € : C’est le budget de Paris pour les JOP 2024

Un budget qui paraît assez bas comparé au coût final des deux dernières éditions :

Londres 2012 : 10,9 Md€ et Rio 2016 : 12 Md€

- Depuis 1988, toutes les villes organisatrices ont dépassé leur budget initial, parfois dans des proportions énormes.

Ex :

Le budget initial pour Londres était de 4,8 Md€, le coût final a été de 10,9 Md€ !

Ex : entretien des athlètes, infrastructures temporaires

L'avantage de Paris c'est qu'elle dispose déjà de la plupart des infrastructures nécessaires.

Quelle répartition pour le budget d’investissement ?

* Répartition basée sur le budget proposé en 2016.


C'est l'impact économique estimé des JOP de Paris entre 2017 et 2034, même si Anne Hidalgo, la maire de Paris, a émis quelques doutes :

- « Les Jeux, c'est très joli, mais il n'y a pas une ville qui s'y soit retrouvée sur le plan financier »


Bloc 3 : Un atout en matière d'aménagement ?

« A l'occasion de l'organisation des Jeux, les villes accélèrent leur projet d'infrastructure pour pouvoir accueillir les millions de touristes venus pour l'occasion. »


Ampoule : L’organisation des JOP a accéléré le projet car les 4 nouvelles lignes et 1 des extensions desservent la station Saint-Denis-Pleyel, où se situera notamment le Village olympique.


Le projet : Situé à côté de Stade de France, le futur centre nautique s'étendra sur 6,8 hectares et comprendra deux bassins de 50 mètres.

- Certains craignent que cette nouvelle infrastructure sportive ainsi que d'autres prévues soient ensuite laissées à l'abandon comme cela s’est produit au Brésil

"Construire une piscine olympique on en a objectivement besoin en Ile-de-France, car nous n'avons même pas de quoi organiser ne serait-ce qu'un championnat de France dans la région" Jean-François Martins, adjoint à la mairie de Paris en charge du sport et du tourisme

Installé sur l'Ile de Saint-Denis, cet espace devrait comprendre environ 3 500 appartements pour 17 000 athlètes. Les promoteurs comptent ensuite le transformer en quartiers résidentiels.

Les enjeux :

Comme le Quartier Villeneuve à Grenoble après les JO d'hiver de 1968.

Comme à l'est de Londres à la suite des JOP de 2012 : le prix de l'immobilier a augmenté de 64%.

Gentrification : Phénomène d’appropriation d’un quartier populaire ou défavorisé par une population plus aisée voire bourgeoise. La conséquence est l’augmentation du coût du logement dans ce quartier (et donc l’accélération du phénomène).

- OK et maintenant c’est quoi la prochaine étape ?

- Eh bien, sauf situation exceptionnelle, le 13 septembre à Lima au Pérou, le CIO devrait officialiser la victoire de Paris pour l'organisation des JOP 2024.


Sarafina Spautz


Sources :

L'Equipe, Le comité Paris 2024 «se félicite» de la candidature de Los Angeles pour 2028, 31/07/17

Le Figaro, 6,6 milliards d'euros: que signifie le budget des JO parisiens ?, 31/07/17
Le Parisien, Voilà à quoi ressemblera le 93 si Paris obtient les JO 2024, 27/03/2017

Challenges, Paris 2024: organiser des Jeux Olympiques en vaut-il la chandelle?, 05/08/16

BFM Business, Jeux olympiques: pourquoi Los Angeles a accepté le deal du CIO, 01/08/17

Libération, Le 93 gagne aux Jeux du Grand Paris, 10/07/17

Le Figaro, Paris 2024 : l'organisation des JO est-elle rentable ?, 23/06/15

Le Figaro, JO 2024 : Paris espère 10,7 milliards de retombées économiques, 07/02/17

Huffington Post, Jeux olympiques: Pourquoi plus personne n'en veut (sauf Paris), 01/08/17

L'express ; JO-2024: Paris officiellement candidate, quelles sont les autres villes concurrentes ?, 23/06/15

Le Monde, La population de Hambourg dit « Nein » aux JO 2024, 29/11/15

L'Express, JO 2024: la maire de Rome refuse les JO, un concurrent de moins pour Paris, 21/09/16

L'Express, JO-2024: Boston n'est plus dans la course, 27/07/15

Le Monde, JO 2024 : Budapest retire sa candidature, Paris et Los Angeles seules en lice, 22/07/17

Le Monde, JO 2024 : l’opinion publique hongroise semble réticente, 10/02/2017

Le Monde, Les JO à Paris en 2024 ? Un budget difficile à maîtriser, 25/02/15

Les Echos, L’organisation des JO donnerait un coup d’accélérateur au Grand Paris, 13/06/17

L'obs, Brésil: le Maracana au stade de l'abandon, 22/01/17

Le Figaro, JO 2024 : Paris se préoccupe déjà de l’avenir des installations, 15/03/17

Centre du droit d'économie du sport, Paris 2024 : étude d'impact, 2016

Réduire
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT
résultats du sondage
345 participants

Êtes-vous satisfait(e) que Paris organise les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ?

Oui !
56%
Non...
23%
Ça ne me fait ni chaud ni froid
21%

Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "Économie"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 03/08/2017 à 23h09
Le budget annoncé intègre-t-il déjà le surcoût lié à l'accélération des projets du grand paris qui va etre demandée pour préparer l'arrivée des jeux?
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 04/08/2017 à 15h55
Non, le projet du Grand Paris Express n'est pas compris dans le budget des JOP2024. Pour citer le dossier de candidature : "Les rénovations des infrastructures de transport en
commun, comme celles liées au projet du Nouveau
Grand Paris des transports, sont prévues indépendamment
du résultat de la candidature."
Le 03/08/2017 à 11h24
Beaucoup de spécialistes imputent la crise Grecque à son acceuil des JO en 2004.

Le nombre de millionnaires Grecs a fortement augmenté pendant les quelques années avant la réception, tout le monde s'en ai mit plein les poches avec l'attribution de gros contrats de construction ou autre, notamment les hommes et femmes politiques qui avaient fait du forcing pour accueillir les JO.

On connaît la suite. Le pays ne s'en ai pas relevé.

L'argent est passé directement du contribuable ( qui continue à payer aujourd'hui ) à quelques privilégiés, et ce pour effectuer un service dont personne n'avait besoin.

On peut dire sans prendre trop de risque que c'était une arnaque. Le pays entier s'est fait flouer.

Le chaos et la misère d'un pays pour l'avidité d'une poignée.

Et franchement, dépenser autant d'argent publique d'un côté et demander de faire des économies de l'autre c'est un peu écoeurant.

En espérant tout de même que les vautours français coûteront moins cher à la France que leur équivalent Grecs...

Par contre si c'est pour entendre parler des pseudo retombées économiques..Non. Non merci.

Des moyens pour développer le tourisme et redorer l'image de Paris à l'étranger, il y en a des millions. Et ils sont tous mieux...
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 03/08/2017 à 11h35
Et faire ça au nom du Sport c'est assez dégueulasse ^^
Le 03/08/2017 à 09h09
;)
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 03/08/2017 à 09h00
L'Île-Saint-Denis est certes une île mais c'est en fait une commune distincte et limitrophe de Saint-Denis, d'où le piège ! On ne peut pas vous en vouloir pour la petite erreur de frappe : il faut vraiment être du coin et avoir arpenté pendant des années son parc et son centre commercial pour savoir ça...
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 03/08/2017 à 09h48
En effet, merci de cette précision cgiraud ! C'est corrigé.
Bonne journée !