pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
0
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Internet : vers une reprise en main des États
11 Août 2017
Internet : vers une reprise en main des États - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Internet : vers une reprise en main des Etats ?

Apple cède aux exigences de Pékin et retire certaines applications de son App Store. Un tour de force qui permet au gouvernement chinois de renforcer son contrôle sur Internet et son rôle de « Big Brother ».

I) Apparition et développement du Web
« L’apparition et le développement du Web ont révolutionné la communication et les échanges sur la planète en moins de 20 ans. »

-Un outil militaire qui se démocratise

-1969 : Naissance de l'Arpanet, 1er réseau d'ordinateurs (considéré comme l’ancêtre d’Internet) > Financé par les services de recherche de l'armée américaine, dans le contexte de la guerre froide.
> Objectif : pouvoir garder le contact en cas d'attaque massive de l'URSS, et sauvegarder l'ensemble des données récoltées.

-1991 : Création du World Wide Web (www) : ouverture d'internet au grand public.

-Milieu des années 2000 : Développement du haut débit notamment grâce à l'ADSL en France

-2004 : 6,562 millions d'abonnement (dont 93% par l'ADSL)

-2008 : 17,725 millions d'abonnement (dont 95% par ADSL)

-Une ouverture sur le monde

-2013 : 26,5 millions de bornes wi-fi dans le monde

-2017 : 262 millions de bornes wi-fi dans le monde

=> possibilité de connexion au web n’importe où et n’importe quand

Une information qui circule aujourd'hui de manière quasiment instantanée, pouvant provenir de n'importe où sur Terre. Mais pas une uniformisation de la culture, car chaque pays - voire région - a ses spécificités, ne serait-ce que la langue utilisée.

II) Le web, un espace de liberté total

« Internet à sa naissance c'est aussi un espace international… »

-…sans véritables frontières…

Deux personnes vivant à l'autre bout du globe mais partageant une même passion peuvent discuter de manière instantanée grâce au chat.

-…ni véritable réglementation.

C'est comme ça qu'est né le téléchargement illégal, car il ne respecte pas la propriété intellectuelle.

Juin 1999 : Mise en ligne de Napster, service américain de partage de fichier musicaux en MP3 que tout un chacun peut télécharger.

Novembre 2016 : Fermeture de zone-telechargement.com

III) Un contrôle des Etats autoritaires : L’exemple de la Chine

« D'après l'ONG Freedom House qui mesure l’ouverture d’internet et le respect de la vie privée, la France obtiendrait un bon score en matière de liberté du net avec 24/100* contrairement à la Chine qui obtiendrait elle 88/100. »

*plus le score est petit, plus il y a de liberté dans l'utilisation internet

-La mise au pas des GAFAs

Remplacement : Certains géants du web (YouTube, Facebook, Twitter, etc.) sont interdits. Le principal moteur de recherche est Baidu, il remplace ainsi Google qui, lui, est interdit. Twitter est remplacé par Weibo. Facebook est remplacé par Wechat

Restriction : Lorsqu'une plateforme existe, elle est sous surveillance et délimitée selon la volonté politique du pays.

Ex : Pour pouvoir s'implanter en Chine, le réseau social professionnel LinkedIn a dû se soumettre aux règles de censure de Pékin : il est par exemple impossibilité de créer des groupes de discussion, contrairement à sa version anglaise.

-Le reste du web

Autocensure : Portails et hébergeurs de blogs ont signé un "pacte d'autodiscipline" dans lequel ils s'engagent à ne pas diffuser des "messages illégaux et erronés" et à "protéger les intérêts de l'Etat et du public chinois

Police d'internet : 30 000 à 40 000 agents chargés de surveiller, bloquer et censurer les sites, blogs et commentaires jugés inappropriés.

> Pourquoi les entreprises étrangères acceptent d'être soumises à la politique chinoise ?

> Parce que la Chine, c'est près d'1,4 milliards d'habitants et donc de potentiels consommateurs !

> Et alors ? Il reste plus de 6 milliards d'habitants sur Terre non ?

> Certes, mais la Chine c'est aussi la 2e puissance économique du monde, elle représente à elle seule 15% du PIB mondial ! Difficile de renoncer à un tel marché…

IV) Une surveillance dans les Etats démocratiques

« La surveillance du net ne concerne pas que les Etats autoritaires, elle est également appliquée dans les démocraties ».

-L'affaire Snowden :

Juin 2013 : Edward Snowden, un ancien employé de la NSA, révèle la surveillance de masse qu’effectue l'agence gouvernementale américaine en récupérant les communications sur Google, Microsoft, Apple, Facebook, YouTube, Skype etc.

ðAtteinte à la vie privée de millions de personnes pour lesquelles il n'y a pourtant pas lieu d'effectuer une surveillance qui, normalement, doit être ciblée.

ðAtteinte diplomatique par la surveillance de chefs d’Etat (Allemagne, Brésil etc.)

-Loi de renseignement en France

L'objectif : permettre la surveillance des internautes pour lutter contre le terrorisme

Les critiques :

-Faire appliquer la loi au cyberespace

Si des abus sont constatés notamment vis-à-vis de la NSA, cette surveillance illustre aussi la volonté des États de mieux encadrer l’utilisation du cyberespace et d’y faire appliquer le droit commun.

=> En particulier, lutter contre le terrorisme et contre la propagande de l’État Islamique sur les réseaux sociaux, lutter contre la criminalité, etc.

Ex : La loi Loppsi 2 qui condamne l'usurpation d'identité sur internet et oblige les fournisseurs d'accès à internet à bloquer les contenus pédopornographiques.

V) Les outils pour contourner la surveillance

« Il existe diverses façons de contourner la censure et les restrictions des régimes autoritaires. »

Le VPN :

> C'est quoi ?

> Des « réseaux privés virtuels » qui permettent de contourner la censure du web en se connectant aux serveurs de différents pays du monde. En utilisant des réseaux étrangers, il devient alors difficile de tracer les connexions de l'utilisateur.


C’est précisément les applications VPN qu’Apple vient de retirer de son App Store chinois sur demande de Pékin.

Les proxy anonymiseurs :

> C'est quoi ?

> Un service Web qui permet d’accéder de manière anonyme, grâce au cryptage, à des sites bloqués sur le territoire.

Interdit depuis le 21 juillet en Russie.

Ampoule : un proxy est un programme servant d'intermédiaire pour accéder à un autre réseau

Les messageries cryptées :

> C'est quoi ?

> Des applications de messagerie codées par un cryptage. L’objectif : s'échanger des messages, photos et enregistrements audio en toute sécurité.

Telegram, l'une de ces messageries cryptées, est très utilisée en Russie.

Le Darknet

Pour en comprendre les enjeux, on vous conseille de lire notre infographie sur le sujet.

Conclusion :

Les Etats autoritaires comme démocratiques essayent donc de reprendre en main Internet. Les premiers en essayant de contrôler le cyberespace, les seconds à travers la surveillance.

Réduire
Ça vous a plu ? Envie de soutenir le développement d'un média indépendant ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT

Sur le même thème


Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "Numérique et sciences"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE