pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
1
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Mugabe : du héros au paria
22 Novembre 2017
Mugabe : du héros au paria - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Mugabe : du héros au paria

15 novembre, Harare, Zimbabwe :

Un coup d’État mené par l’armée assigne à résidence le président Robert Mugabe et sa femme.

Les responsables de l’armée l’incitent depuis à démissionner. Il pourrait ainsi quitter le pouvoir, qu’il détient depuis l’indépendance du pays en 1980.

Retour sur l’ascension et la chute du plus âgé des chefs d’État (93 ans).

Le point de Gégé Augrafe (ou une scène de Retour vers le futur)

> Avant de plonger dans le passé du pays, survolons le Zimbabwe d’aujourd’hui.

Carte :

Superficie : 390 580 km² (France : 643 801 km2)

Population : 16,5 millions

Capitale : Harare

Président : Robert Mugabe

Économie et développement humain

IDH : 0,516 (154e sur 188)

PIB/hab : 977$ (Afrique du Sud : 6 621$)

Chômage : 90%

> Le Zimbabwe est pourtant un pays riche en ressources minières (cobalt, diamant…) et agricoles. Elle était appelée autrefois le grenier de l’Afrique australe.

B1/ 1965 - 1980 : Le héros de l’indépendance

“Le Zimbabwe est jusqu’en 1965 une colonie britannique du nom de Rhodésie du Sud, avec un gouvernement dépendant de la Couronne.”

1965 : Le Premier ministre de la Rhodésie du Sud, Ian Smith (un blanc d’origine anglaise), déclare unilatéralement l’indépendance de la colonie.

Il met en place un régime parlementaire “blanc”, où le droit de vote est quasiment réservé aux blancs :

8 000 noirs (sur 5 M) votent pour élire 16 députés noirs

82 300 blancs (sur 256 000) votent pour élire 50 députés blancs

Ampoule : Une inégalité très forte sur la propriété existait déjà : les blancs possédaient en effet 49% des terres (sous la forme, souvent, d’immenses exploitations).

À ce moment-là, Ian Smith et son gouvernement se sentent un peu seuls :

Cette opposition se manifeste notamment, et en particulier à partir de 1972, par la guerilla de 2 groupes nationalistes marxistes :

> Ah ben voilà, je me disais bien aussi qu’on n’avait pas encore parlé de lui !

1979 : La pression interne et externe est trop forte. La Rhodésie du Sud accepte de négocier avec le Royaume-Uni.

Les accords de Lancaster House prévoient l’instauration d’un régime parlementaire avec 20 sièges sur 100 réservés aux blancs pendant 7 ans.

=> Ils interdisent également de nationaliser toute propriété privée pendant 10 ans, mais encouragent une redistribution pacifique des terres aux noirs contre une indemnisation suffisante.

Pour aller plus loin :

Avant ces accords, Ian Smith avait accepté, pour calmer ses opposants, la mise en place d’élections multiraciales, où le premier Premier ministre noir avait été élu : Abel Muzorewa.

B2/ 1980 - 2000 : La mise en place d’un régime autoritaire

“Toujours réélu depuis 1980, Robert Mugabe met en place dans cette période un régime qui flirte avec la dictature.”

1980 : Élections générales

Le ZANU remporte les élections (57 sièges sur 100) et Mugabe devient Premier ministre.

=> Il nomme un gouvernement d’unité nationale : 2 blancs, ainsi que son frère ennemi Joshua Nkomo, sont nommés ministres.

Le pays prend un nouveau nom : Zimbabwe.

Mugabe entame une politique sociale axée sur l’éducation et la santé, avec une volonté d’union nationale (pas de “vengeance” vis-à-vis des blancs).

Il est à ce moment-là un héros pour les Zimbabwéens et un dirigeant prometteur pour les Occidentaux.

1982 - 1988 : Après l'évincement de Nkomo, une guerre civile débute entre ZANU et ZAPU.

Elle fera des milliers de morts et se terminera par la réconciliation et la fusion des 2 partis au sein de l’actuel parti présidentiel, le ZANU-PF.

Années 1990 : Le basculement vers l’autoritarisme se poursuit :

Pour aller plus loin

Mugabe cherchera même à mettre en place un régime à parti unique, mais devant l’opposition de son propre parti, il abandonnera.

B3/ 2000 - 2017: Crise économique et politique

“Un cocktail explosif va conduire à une grave crise dans les années 2000”

1/ 2000 : Initiée quelques années plus tôt, la réforme agraire voulue par Mugabe se concrétise.

Les 4 500 propriétaires blancs sont expropriés sans compensation et leurs terres sont distribuées à des noirs.

2/ En 2000, le ZANU-PF manque de perdre les élections générales face au MDC, la 1re force d’opposition. Dès lors, Mugabe tente de faire taire cette opposition (trucage d’élections, emprisonnement de responsables…).

3/ Dès 2005, des sanctions internationales sont imposées au pays, notamment en réponse à des violations des droits de l’homme.

Ces 3 éléments vont conduire à une fuite des investissements étrangers et à une grave crise économique :

2008

Taux de chômage : 94%

Inflation : 231 000 000% !!!

La goutte d’eau qui fait déborder le vase

Mugabe a petit à petit placé sa femme, Grace, de 40 ans sa cadette, au sommet du pouvoir, pour assurer sa succession.

Dernier “coup” en date : l’éviction du vice-président Emmerson Mnangagwa… qui causera l’intervention de l’armée et la situation dans laquelle le président se trouve.



Robert Mugabe a su garder le pouvoir au Zimbabwe, à la fois grâce à son statut de héros de l’indépendance et à un autoritarisme grandissant.

Mais il semblerait que cette fois-ci, il doive quitter le pouvoir… et ne pourra donc pas fêter ses 100 ans au pouvoir comme il l’avait promis !


Maxime Juramy

SOURCES :

France Diplomatie : Présentation du Zimbabwe

L’Express, Chronologie du Zimbabwe (1965-2010)

20 minutes, Crise au Zimbabwe: Robert Mugabe, le libérateur devenu dictateur

FranceInfo Geopolis, Un autre point de vue sur le Zimbabwe

Larousse, Zimbabwe

France Info, De « héros de l'indépendance » à dictateur, qui est Robert Mugabe ?

Réduire
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT

Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "International"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 22/11/2017 à 08h58
Enfin un changement tant attendu
PUBLIER LE COMMENTAIRE