pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
3
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Rohingyas : la minorité la plus persécutée
9 Juin 2017
Rohingyas : la minorité la plus persécutée - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Rohingyas : la minorité la plus persécutée du monde

L'Asie du Sud-Est n'est pas l'espace d'une seule religion. Bouddhisme, christianisme, Taoïsme...certains pays comme l'Indonésie ou le Bengladesh ont pour religion majoritaire l'islam. Dans d'autres pays comme la Chine ou le Myanmar, les musulmans sont minoritaires. Au Myanmar, la minorité musulmane Rohingya est victime de nombreuses persécutions qui persistent depuis de nombreuses années.

Fiche pays :

Myanmar

Capitale : Naypyidaw

Régime : République parlementaire.

Président : Htin Kyaw (Ligue Nationale pour la Démocratie, parti de Aung San Suu Kyi)

Religion majoritaire : bouddhisme (88%)

Population: 53,9 millions

PIB/hab : 1161 dollars

I)Qui sont les Rohingyas

« Parmi les différentes ethnies musulmanes (4% de la population) au Myanmar, une est particulièrement persécutée : les Rohingyas »

OU : Etat de Rakhine (Arakan)

Combien : 800.000

Religion: Musulmans

Histoire : Les Rohingyas sont présents dans la région d'Arakan depuis le XVe siècle.

II)Une minorité persécutée

"J'appelle au respect des droits de l'homme et de la dignité humaine des populations de l'Etat de Rakhine" Ban Ki-Moon, ancien secrétaire général de l'ONU.

Mise de côté par l'Etat :

1982 : sous la dictature une loi sur la citoyenneté exclue les Rohingyas de la liste officielle des 135 ethnies reconnues. Les Rohingyias deviennent apatrides et sont exclus de la sphère politique.

Cible des bouddhistes extrémistes :

1990 : Apparition de mouvements bouddhistes extrémistes et identitaires qui prônent l'exclusion économique des populations musulmanes : exemple boycott de leur commerces.

Un nettoyage ethnique qui s'intensifie :

2012 : Une femme de la région d'Arakan a été violé par un Rohingyas. Des pogroms musulmans ont lieu. Ex : le 23 octobre, au moins 70 Rohingyas tués dans un village près de Mrauk-U.

=> 140.000 Rohingyas transférés dans des camps près de Sittwe, capitale de l'Arakan

=> Le nombre de réfugiés Rohingyas dans les pays frontaliers passe de 8.000 à 13.000 (Début 2015 ils sont 25.000).

Pour aller plus loin :En novembre 2015, la Ligue nationale pour la démocratieremporte les élections législatives avec 80% des votes. Htin Kyaw succède à Thein Sein le 15 mars 2016 comme président. Aung San Suu Kyi devient le 6 avril Ministre du Conseil d'Etat, détenant la réalité du pouvoir. Toutefois le conflit persiste.

2016 : 9 policiers sont tués lors de l'attaque de plusieurs postes de police par des assaillants armés rohingyas.

=> 50.000 Rohingyas déplacés

> Et dans quels pays se réfugient-ils ?

>En Thaïlande, Indonésie, Malaisie et Bengladesh. Par exemple au Bengladesh 300.000 réfugiés vivent dans des camps au sud du pays.

Pour aller plus loin : Ces pays ne sont pas signataires de la convention de 1951 relative au statut de réfugié et d'apatride. Les autorités du Bengladesh n'ont pas hésité à démanteler un camps de réfugiés en 2015 sous prétexte d'un programme de développement du tourisme dans la région.

Réactions des organisations internationales

-Union européenne :La Commission européenne a débloqué 11,8 millions d’euros pour venir en aide aux Rohingyas (aide alimentaire ou l’hébergement.)

-ONU : Résolution voté en 2014 demandant à ce que le Myanmar accorde la nationalité birmane aux Rohingyas.

Sources

Chan Aye, « The development of a Muslim Enclave in Arakan (Rakhine) State of Burma, Myanmar » School of Oriental and African Studies Bulletin of Burma Research, Vol. 3, No.2, Automne 2005.

Banque Mondiale, données Myanmar

Les observateurs, « Chassés de Birmanie, les Rohingyas tentent de survivre au Bangladesh »,publié en mars 2015

La Croix, L’ONU exhorte la Birmanie à accorder la citoyenneté à la minorité rohingya, de confession musulmane, 22/11/2014

Le Monde, Les réticences du Bangladesh face aux réfugiés rohingyas, 04/01/2017
Le Monde, Qui sont les Rohingya, peuple oublié des élections birmanes, le 11/11/2015

The Diplomat, The Truth About Myanmar’s Rohingya Issue, le 05/03/2015

France 24, Birmanie : tout ce qu’il faut savoir sur les Rohingyas, 01/12/2016

Réduire
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT

Sur le même thème


Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "International"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 17/09/2017 à 14h38
Est ce qu'il ne faudrait pas revenir plus loin encore (colonisation britannique) pour comprendre la haine du Myanmar envers ses "apatrides" ? Sinon, géniale cette infographie (mais j'arrive toujours pas à prononcer la capitale)
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 18/09/2017 à 11h22
Bonjour Alex et merci pour votre commentaire !
Ravi que l'infographie vous ait plu !
Pour répondre à votre question, il existait déjà un sentiment anti-musulmans à l'époque coloniale mais c'est vraiment à partir de 1982 que les Rohingyas sont exclus et déclarés apatrides.
Pendant la domination britannique, les musulmans birmans étaient souvent vus comme des migrants indiens (eux aussi souvent musulmans) et donc parfois persécutés par les Birmans par crainte qu'ils n'occupent des emplois "à leur place".
Dès 1948, les Rohingyas sont reconnus et intégrés dans l'administration birmane mais après le coup d'État militaire de 1962, leur statut se dégrade jusqu'à atteindre l'exclusion de 1982...
J'espère avoir répondu à votre question : bonne journée !
Le 09/06/2017 à 09h41
Cette situation ne vous rappelle rien ?
PUBLIER LE COMMENTAIRE