pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
5
Participer au sondage lié à ce contenu
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Vape : dissiper le brouillard
10 Octobre 2017
Vape : dissiper le brouillard - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Vape : dissiper le brouillard

Contexte : Une étude publiée dans une revue médicale spécialisée révélait le 2 octobre que le passage de tous les fumeurs américains à la cigarette électronique permettrait de sauver entre 1,6 et 6,6 millions de vies aux USA.

LE CHIFFRE : 7 millions

C’est le nombre de personnes qui meurent chaque année dans le monde à cause du tabac (dont 1 million en raison du tabagisme passif).

B1/ L’étude

Etude américaine, publiée par la revue Tobacco Control

Objectif : mesurer le nombre de morts évitées dans le cas où une majorité de fumeurs de tabac passaient à la cigarette électronique

Problème : les risques de la cigarette électroniques sont méconnus.

- 2 scénarios, pessimiste et optimiste, ont donc été élaborés.

Scénario 1 :

Les risques représentent 5% de ceux du tabac et la grande majorité des fumeurs passent à la e-cigarette d’ici à 2026

=> 6,6 millions de morts pourraient être évitées d’ici 2100, soit -25%

Scénario 2 :

Les risques représentent 40% de ceux du tabac et la grande majorité des fumeurs passent à la e-cigarette d’ici à 2026

=> 1,6 millions de morts pourraient être évitées d’ici 2100, soit -6%

B2/ Le fonctionnement de l’e-cigarette

“Une e-cigarette est une résistance électrique qui, en chauffant, vaporise un liquide.”

La mécanique

Embout

Cartouche de liquide

Pile ou batterie

1 - Le vapoteur appuie sur le bouton, qui déclenche la résistance

2 - La résistance chauffe et vaporise le liquide

3 - La vapeur est mélangée à l’air et aspirée par le vapoteur

Les produits

Tous les liquides ont une consistance similaire, dans laquelle on trouve : de la glycérine végétale, du propylène glycol, des arômes et de la nicotine.

La glycérine végétale (ou glycerol) et le propylène glycol

Le saviez-vous ?

Il ne faut pas confondre propylène glycol et l’éthylène glycol. Tous les deux sont utilisés pour fabriquer de l’antigel, mais c’est l’éthylène qui est très toxique.

Le propylène est lui légèrement irritant, il améliore le « hit », ce gratouilli dans la gorge si cher aux fumeurs.

- Ces deux produits constituent la base du liquide (70 à 90%), qui se transforme en vapeur au contact de la résistance chauffée.

Les arômes

Très variés et issus de l’industrie alimentaire, ils peuvent être bio, naturels ou synthétiques.

Pour renforcer leur puissance, de l’alcool y est parfois ajouté.

Ampoule : Ce sont les composants qui soulèvent le plus d’interrogations du point de vue de la santé, compte-tenu de la diversité des provenances.

La nicotine

Elle est présente dans les liquides e-cigarette pour empêcher le manque.

- Certains vapotent cependant sans nicotine !

B3/ Cigarette et e-cigarette


Cigarette

E-cigarette

Nicotine

16 mg par paquet de 20 cigarettes

0 à 1,8 mg par ml : c’est l’usager qui détermine son “taux” de nicotine

Budget

200 € / mois pour 1 paquet par jour

50 € / mois pour une consommation équivalente (matériel, entretien, liquide)

Fumée

50 produits cancérigènes

Propylène glycol

Fumeurs

16 millions en France

3 millions en France (dont 1 million de façon quotidienne)

Pour aller plus loin :

Contrairement à la fumée de cigarette, où la nocivité du tabagisme passif est attestée, la vapeur de e-cigarette ne présente aucun risque.

Certains pédiatres recommandent cependant de ne pas exposer les nourrissons, car la nicotine contenue dans la vapeur - même si elle l’est en faible dose - est un facteur d’accélération du rythme cardiaque.

B4/ Le point sur la recherche médicale

Sur les liquides

Avril 2016 : Le Haut Conseil de la santé publique estime que les liquides présentent un faible niveau de toxicité.

Le saviez-vous ?

Le Haut Conseil de la santé publique est une instance chargée d'apporter une aide à la décision au ministre de la Santé en réalisant des rapports sur la santé en France.

Sur la fumée

Le Haut Conseil de la santé publique indique que les vapeurs de cigarette électronique peuvent contenir des produits potentiellement toxiques, à l’état de trace : métaux, diacétyle et aldéhydes.

Pr Dautzenberg, pneumologue aux hôpitaux universitaires Pitié Salpêtrière-Charles Foix :

« Les études montrent que l’usage normal d’une cigarette électronique, que nous fixons à 200 bouffées par jour, n’est pas plus dangereux que l’exposition à l’air intérieur d’une habitation pendant 24 heures ou que l’inhalation de certains médicaments. [...] Par contre, il est plus toxique de fumer la cigarette électronique que de ne rien fumer du tout. »

Centre de chirurgie cardiaque Onassis, à Athènes, et de l'université de Patras :

La vapeur des cigarettes électroniques n’est pas cinq à quinze fois plus cancérigènes qu’une cigarette normale, comme l’affirmait précédemment une étude de 2015. L’expérience réalisée en condition réaliste indique qu’elle est 32% moins dangereuse que la cigarette.

Sur l’addiction au tabac

L’agence Santé publique France, le nombre de vapoteurs fumant aussi la cigarette classique est passé de 82 % à 71 % entre 2014 et 2015.

Ampoule : Santé publique France est une agence rattachée au ministère de la Santé, qui a pour mission de protéger la population.

Selon une étude européenne publiée en 2016 dans la Revue Addiction, 35,1% des vapoteurs ont arrêté de fumer.



=> Si la recherche semble indiquer que l’e-cigarette est moins toxique que la cigarette, l’état des connaissances reste limité. L’interdiction de vapoter dans les lieux publics couverts comme les openspaces s’appuie sans doute sur ce manque de connaissance et sur le principe de précaution.

Preview :

Post FB :

Visuel FB :

Post TT :

Notif :

Réduire
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT
résultats du sondage
454 participants

Approuvez-vous la loi interdisant de vapoter dans les lieux de travail ?

Oui
68%
Non
26%
Je n'ai pas d'opinion
6%

Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "Santé"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 10/10/2017 à 12h42
Des études scientifiques très sérieuses commencent à sortir (exemple : article publié dans la revue Nature) sur les dangers de l'e-cigarette sur la santé, avec notamment une augmentation du risque de cancer de la vessie...
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 10/10/2017 à 08h43
Super article ! Depuis le temps qu'il fallait un récapitulatif !

Pour répondre à Anatole, le souci dans la cigarette n'est pas la nicotine qui est une drogue à faible toxicité mais tous les additifs chimiques et les goudrons contenus. La nicotine n'entraîne "que" la dépendance (celle ci étant plus forte que celle lié à l'héroïne cependant)
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 10/10/2017 à 08h33
Outre le fait que ces fumées/vapeurs sentent parfois bizarre et que cela peut gêner les non fumeurs, l'interdiction de la e-cigarette dans les moteurs publiques permet d'empêcher les vapoteurs de l'utiliser toute la journée, ce qui pourrait représenter une dose de nicotine aussi voir plus grandes que celle des cigarettes classiques.
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 11/10/2017 à 07h08
Tous les eliquides ne sont pas nicotinés. Objectivement, je trouve cette loi débile, la e cigarette ne nuit pas à l'entourage. Il n'y a pas de risque de fumeur passif (la vapeur disparaît en moins de 5sec). La vapeur ne laisse aucune odeur. Donc en quoi ça gêne ?? Tout simplement le mot cigarette du nom de l'appareil.
Je serai curieux de savoir qui a pondu cette loi et sur quels motifs, mais je crois déjà connaitre la réponse
Le 12/10/2017 à 08h51
Mouchebouine - moi perso devoir respirer l'odeur malabar de l'e-cigarette de mon voisin ça ne me plait pas tjs....
si en plus il y a des doutes sur une possible nocivité des parfums utilisés je préfère ne pas les inhaler!