pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
0
Participer au sondage lié à ce contenu
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Droits TV : le sport vaut de l'or
15 Mai 2017
Droits TV : le sport vaut de l'or - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

TV : le sport vaut de l’or

Contexte :

SFR a remporté la totalité des droits de diffusion de la Ligue des Champions de football et l’Europa League (coupes d’Europe des clubs) pour sa chaine SFR Sport. Dès 2018 et pour 3 ans, l’opérateur remplacera Canal+ et BeIn Sport.

Ce succès de l’opérateur a un coût : près de 350 M€ par an. Voyage au pays du sport-spectacle où tous les… coûts sont permis.

B1/ Droit TV, le football roi

« La diffusion de compétitions sportives est un marché dynamique où le football domine »

Droit TV : autorisation de diffusion ou rediffusion commerciale vendue par les organisateurs d’un événement aux entreprises souhaitant les retransmettre.

Ex : pour la Ligue 1 de football, les droits sont détenus par la LFP (Ligue de football professionnel) et vendus à des diffuseurs comme Canal +, BeIn Sport mais aussi Youtube, Dailymotion ou Orange.

LSV : Trois chaînes de télévision se partagent habituellement la diffusion télévisée des matchs de L1 et L2 (Canal+, BeIn et Eurosport).

Entre 2012 et 2016, Orange, Youtube, Dailymotion et L'Equipe.fr se partageaient les droits «nomades» , en clair la rediffusion d’images sur les plateformes de partage internet ou des résumés sur applications ou sites web.

Comparaison

Ajouter handball => 1,2 M€ et Volleyball => 70000€

B2/ Une mécanique au profit des ligues

« Dans les sports médiatisés, les organisateurs de compétitions utilisent un système de lots pour attribuer les droits »

L’attribution des droits est découpée en lots

Les différents lots font l’objet d’enchères. Chaque compétition à une pratique spécifique.

L'enchère ascendante (ou enchère anglaise),où le prix proposé est augmenté par étapes jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un enchérisseur

L'enchère descendante (ou enchère hollandaise),où le prix proposé, au départ supérieur à l'offre maximale de tous les candidats, est abaissé par étapes, jusqu'à ce qu'un candidat se déclare preneur. Le bien est alors attribué à ce candidat « le plus offrant », mais à un prix de cession égal à son offre, appelé « premier prix ».

Les soumissions sous plis scellés constituent des enchères à un seul tour. Les offres de tous les candidats sont cette fois connues du vendeur. L'offre est toujours attribuée au candidat le plus offrant. (en vigueur pour le championnat de France)

B3/ Une inflation européenne

« Dans les principaux championnats de football européen, les droits ont explosé. »

Évolution en France

2001-2004 : 364 millions d'euros

2004-2005 : 391 millions d'euros

2005-2006 : 550 millions d'euros

2006-2007 : 600 millions d'euros

2007-2008 : 650 millions d'euros

2008-2012 : 668 millions d'euros

2012-2016 : 607 millions d'euros

2016-2020 : 748,5 millions d’euros

Allemagne :

2001 : 400M

2012-2016 : 675 M

2016-2020 : 1,15 MM

Italie

2001 : 510M

2005 : 560M

2012-2015 : 831M

2015-2018 : 945M

LSV : Pour le championnat espagnol, les droits de retransmission sont négociés par chaque club. Le montant total n’est donc pas pertinent car certains clubs refusent de communiquer leurs chiffres.

L’inflation existe aussi dans les autres sports (France)

évolution entre offre en 2016 et appel d’offre précédente

Sources :

LFP

Le Parisien, Droits TV Ligue 1 : montant record de 748,5 millions d'euros par an, 4 avril 2014

Ouest France, Droits TV Ligue 1 : montant record de 748,5 millions d'euros par an, 29 janvier, 2016

AFP, Les droits TV du sport en France, avril 2014

Sénat, Quels arbitrages pour le football professionnel ? Les problèmes liés au développement économique du football professionnel, Juin 2004

Sud-Ouest, Football – Droits télé de la Ligue 1 : Canal+ garde le gros lot, 4 avril 2014

Rp-online.de, Das kosten die TV-Rechte der Bundesliga seit 1965,

Réduire
Ça vous a plu ? Envie de soutenir le développement d'un média indépendant ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT

Sur le même thème


résultats du sondage
599 participants

Les droits TV du sport sont-ils un critère de choix de vos abonnements TV ?

Oui
17%
Non
74%
Je n'ai pas d'opinion
9%

Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "Économie"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE