pixel facebook analytics
cFactuel vit ses derniers instants... Le 1000è sujet sera publié le 2 février, et sera le dernier :( Merci à tous de nous avoir suivis !
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
3
Participer au sondage lié à ce contenu
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Le glyphosate bientôt interdit en Europe ?
25 Octobre 2017
Le glyphosate bientôt interdit en Europe ? - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Glyphosate : une autorisation en question

Les pays membres de l’U.E. doivent se prononcer aujourd’hui 25 octobre sur le renouvellement, pour 10 nouvelles années, de l'autorisation du glyphosate, présent dans le Roundup.

- La Commission sait que le sujet est délicat : le vote a été reporté quatre fois !

Ampoule :

Les membres de la commission Environnement et Santé du Parlement européen ont déjà voté le 19 octobre, avec une large majorité, l’interdiction sous 3 ans du glyphosate.

Mais cette résolution est non contraignante et a surtout pour but de mettre la pression sur la Commission européenne.

B1/ Glyphosate, Roundup…

“Le glyphosate est le principe actif du plus célèbre des désherbants, le Roundup, commercialisé par Monsanto.”

Le glyphosate

1970 : Invention de la molécule par Monsanto

Le saviez-vous ?

Monsanto est un acteur majeur des biotechnologies agricoles : OGM, pesticides,... Il pèse 15 Md€ de chiffre d’affaires et près de 20 000 salariés.

Il a été racheté par Bayer il y a un an pour 59 Md€.

2000 : Le glyphosate n’est plus protégé, d’autres sociétés le commercialisent.

Cela contribue à rendre son coût plus faible et donc à le rendre encore plus attractif.

Le Roundup

C’est le premier et le plus connu des herbicides à base de glyphosate : il est commercialisé par Monsanto depuis 1974.

Il est utilisé aussi bien par les professionnels que les particuliers.

B2/ Un produit dangereux ?

“En 2015, deux entités rendent des conclusions opposées sur l’impact sanitaire du glyphosate.”

Mars 2015 : Le Circ classe le glyphosate comme "cancérogène probable chez l’homme".

Le Centre International de Recherche contre le Cancer est un organe de l'OMS.

Novembre 2015 : L’EFSA juge le risque cancérogène “improbable”.

L’EFSA est l'Autorité européenne de sécurité des aliments. C’est une des principales agences de l’Union européenne. Elle est chargée de l'évaluation des risques dans le domaine des denrées alimentaires.

Ampoule :

Une autre agence de l’U.E., l’ECHA, consacrée aux produits chimiques, a rendu le même verdict que l’EFSA.

- Mais comment deux agences peuvent rendre des conclusions qui n’ont rien à voir ??

- C’est qu’ils n’étudient pas exactement la même chose : l’EFSA étudie le glyphosate “seul”, alors que le Circ l’étudie en présence des autres éléments qui composent habituellement les désherbants dans le commerce.

Pour aller plus loin :

Le glyphosate a un impact environnemental, notamment une toxicité pour les milieux aquatiques, reconnue par l’EFSA.

Des études remises en cause

Monsanto Papers :

L'entreprise est accusée par le journal Le Monde d'avoir fait signer par des scientifiques des études, favorables au glyphosate, rédigées par ses salariés.

Pour Monsanto : "La toxicité aiguë du glyphosate est très nettement moins élevée que celle de produits courants comme la caféine ou le sel" (site internet de Monsanto)

B3/ Une interdiction qui se répand

“En France, des décisions ont déjà été prises quant à l’interdiction du glyphosate. Reste à connaître maintenant la position européenne.”

En France aujourd’hui

Le vote européen

Il faudra qu’au moins 16 États sur 28, représentant au moins 65% de la population totale de l'UE, votent en faveur de l’autorisation pour 10 ans pour qu’elle soit adoptée.

Ampoule :

Si l’autorisation pour 10 ans est refusée, le plus probable est qu’un autre accord pour une durée inférieure soit validé ultérieurement.

Dans le cas contraire, le glyphosate sera interdit dès le 1er janvier 2018.

- Le rôle de l’Italie et de l’Allemagne va être crucial ! Car la France votant contre, il suffit que l’Allemagne et l’Italie s’abstiennent (ou votent contre) pour que l’autorisation ne puisse être approuvée : ils pèsent à 3 plus de 35% de la population.

- Et on sait ce qu’ils vont faire ?

- Non… Ils ont annoncé être contre, mais pour des raisons politiques (élections à venir en Italie, coalition en formation et présence de Bayer en Allemagne), leur vote n’est pas encore certain. Suspense donc !

Ouverture : Un monde sans glyphosate ?

Le glyphosate est très utilisé et pas simple à remplacer : il induit donc la plupart du temps un changement dans le système de production. Ce ne sera donc pas une mais plusieurs alternatives qui devront exister, en fonction des territoires, des cultures, des exploitations…

C’est sûrement ce qui explique la position de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique : “On peut ré-autoriser par exemple pour trois ans [...]. Pendant ces trois ans, on regarderait tout ce qu'on peut trouver en termes d'alternatives, et aider ceux pour lesquels l'utilisation du glyphosate est indispensable à se pencher sur d'autres pratiques et d'autres techniques.”

SOURCES :

RTL, Glyphosate : Quand Monsanto s’en prend aux scientifiques, 20 octobre 2017

Sciences et Avenir, Glyphosate en Europe : Le Parlement met la Commission sous pression, 20 octobre 2017

France TV Info, Si vous ne comprenez rien au débat sur le glyphosate, la star des herbicides, lisez cet article, 23 octobre 2017

L’Express, Glyphosate : Nicolas Hulot propose un renouvellement limité à trois ans, 23 octobre 2017

Arte, Qui veut encore sauver le Roundup en Europe ? 17 octobre 2017

Les Echos, Le glyphosate est-il cancérigène ? La communauté scientifique toujours divisée, 15 mars 2017

EFSA, L’évaluation des risques sur le glyphosate, 12 novembre 2015

Réduire
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT
résultats du sondage
248 participants

Êtes-vous :

Favorable à l'autorisation pour 5 à 7 ans du glyphosate
3%
Favorable à l'autorisation pour une durée plus courte du glyphosate
21%
Défavorable à l'autorisation du glyphosate
72%
Je n'ai pas d'opinion
4%

Dans la catégorie "Planète"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 26/10/2017 à 08h33
Bonjour! La note sur l'impact écologique est très courte... à mon sens le vrai problème du glyphosate n'est pas tant le risque pr l'homme (meme si c important) que la toxicité pour l'environnement!
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 26/10/2017 à 08h48
Bonjour ! Cette partie est courte non pas parce que le problème est mineur mais parce que ce n'est pas ce qui pourrait conduire à son interdiction (En tout cas pas la cause principale). Mais nous avons pense qu'il était malgré tout important d'en parler (même brièvement). Bonne journée !
Le 29/10/2017 à 09h31
Merci - ça veut donc dire que le Parlement européen regarde avant tout les effets directs sur l'homme pour décider de l'interdiction?
Forcément dans ce cas je comprends mieux pourquoi il y a débat...