pixel facebook analytics
Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
retour Retour Contenu au format infographie
Banlieues : 40 ans d'exclusion
17 / 02 / 2017
participez au sondage

Pour les banlieues, l'Etat doit-il mettre l'accent sur :

La sécurité
L'économie et l'emploi
L'habitat
Poursuivre la politique actuelle
VALIDER

VOS COMMENTAIRES
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 17/02/2017 à 21h16
Le droit de manifester, oui ! Le droit de casser, non ! Le contexte est difficile mais je suis persuadé que la violence ne permettra pas de faire émerger des solutions plus rapidement. Bien au contraire, on se voit obligé de prêter trop d'attention à ces actes aujourd'hui.
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 18/02/2017 à 09h21
je comprends mais dire que c'est un fait divers c'est de la profonde ignorance...
Le 17/02/2017 à 09h56
votre comentaire releve de votre ignorance la plus profonde... abstenez vous la prochaine cela evitera que vous soyez tourné en ridicule
PUBLIER LE COMMENTAIRE
Le 18/02/2017 à 11h23
être sage (wise) veut dire ne pas faire de procès d'intention. Personne n'a dit que c'était un fait divers. Par contre gérer le problème avec les images chocs en prime time et l'émotion n'a conduit qu'aux décisions politiques de court termes depuis 30 ans...
Le 17/02/2017 à 09h00
Les voitures sont incendiées et les biens publics sont détériorés parce que c'est drôle ; c'est tout. Fabriquer le chaos est ludique et le fait divers policier du jour n'est qu'un simple prétexte pour tout détruire et casser la monotonie d'une journée vide.
PUBLIER LE COMMENTAIRE