pixel facebook analytics
cFactuel, le média numérique qui rend l'actu claire et captivante
Fermer
Mot de passe oublié ?
Se connecter via Facebook
Pas encore de compte ? S'inscrire gratuitement
CONNEXION EN COURS
Afin de pouvoir vous connecter, vous devez au préalable confirmer votre adresse email en cliquant sur le lien présent dans l'email d'activation que nous vous avons envoyé suite à votre inscription.
Vous ne retrouvez pas cet email ? Cliquez ci-dessous pour le recevoir à nouveau. Et pensez à vérifier dans vos spams !
renvoyer l'email d'activation
Ajouter ce contenu à vos favoris Commenter ce contenu
0
Participer au sondage lié à ce contenu
Partager ce contenu via facebook Partager ce contenu via twitter Partager ce contenu sur google plus Partager ce contenu sur LinkedIn Épingler ce contenu Partager ce contenu par email
Les politiques économiques se dévoilent
28 Février 2017
Les politiques économiques se dévoilent - Une infographie cFactuel Voir la retranscription

Les politiques économiques se dévoilent


Bloc 1 : Contexte


23 février 2017

Invité de l’Émission politique sur France 2, Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle, explique vouloir s’appuyer sur « l’effet multiplicateur de la dépense publique » pour relancer l’économie française.


Un outil utilisé dans le cadre d’une politique économique de la demande.


Bloc 2 : Politique de la demande contre politique de l’offre


« L’économie est une science dominée par deux principaux courants de pensée, dont l’objectif est la croissance économique : la politique de l’offre et celle de la demande. »


Définition : La demande correspond aux acteurs économiques qui cherchent à acheter des biens et services. L’offre représente les acteurs qui fabriquent et vendent des biens et services.


Politique de la demande


Objectif : Relancer la croissance en permettant à la demande d’augmenter sa consommation de biens et services.


Schéma

1/ Intervention de l’Etat

Investissements, diminution de la fiscalité sur les ménages, augmentation des aides publiques aux ménages

2/ Création d’emplois et hausse des revenus des ménages

3/ Hausse de la consommation des ménages

4/ Augmentation de la production des entreprises et de leurs revenus


Selon cette théorie, l’Etat est donc à l’origine d’un cercle vertueux. Il permet, avec une hausse du pouvoir d’achat des ménages, de stimuler les entreprises qui, à leur tour embauchent.


- Oui mais c’est une politique qui coûte cher, avec tous ces investissements !

- C’est vrai, mais l’Etat récupère sa mise :

+ de consommation  + de TVA

+ de revenus  + d’impôts

+ d’emplois  + de cotisations



Politique de l’offre


Objectif : Relancer la croissance en permettant à l’offre de diminuer ses prix et donc d’augmenter la consommation de biens et services.


Schéma

1/ Interventions de l’Etat

Diminution de la fiscalité des entreprises

2/ Hausse de la marge et donc de la production des entreprises

3/ Création d’emploi et hausse de l’activité pour les fournisseurs

4/ Hausse de la consommation des ménages


Selon cette théorie, l’Etat est également à l’origine d’un cercle vertueux. Il permet, par une baisse de la fiscalité sur les entreprises, de stimuler leur production, qui va stimuler à son tour la production des fournisseurs et donc générer de l’emploi.


- De la même manière, l’Etat récupère son manque à gagner grâce au retour de l’activité économique.



Bloc 3 : L’effet multiplicateur


« La mise en place d’une politique de la demande repose sur un principe : l’effet multiplicateur. »


- Toujours d’après cette théorie, les richesses créées dépassent la plupart du temps l’investissement de l’État : c’est l’effet multiplicateur

- Comment c’est possible ?


1/ L’état injecte 100 Md€ dans l’économie

Commandes de travaux, aides aux ménages…

2/ Une partie est épargnée, le reste est réutilisé (dépensé ou investi)

Ex. : les ménages consomment, les entreprises investissent…

3/ Une partie de cette dépense est à nouveau réutilisée, et ainsi de suite…

4/ Plus la part réutilisée est importante, plus l’effet multiplicateur sera fort


Pour aller plus loin :

Le fonctionnement de l’effet multiplicateur a été théorisé par l’économiste John Maynard Keynes en 1936.

D’après cette théorie, l’effet multiplicateur varie entre 0,9 et 1,7 dans la zone euro : on peut donc espérer créer jusqu’à 170 Md€ de richesse en investissant 100 Md€. Le FMI affirme que ce coefficient peut aller jusqu’à 3 dans les pays en crise profonde.


Bloc 4 : Une solution incertaine


« Une politique de relance peut ne pas avoir les résultats espérés. »


Une politique de relance est dépendante de la consommation des ménages et des entreprises. En effet, c’est elle qui entraîne la création de richesses.



25% : c’est la part des biens et services de notre économie qui sont importés

=> Cela réduirait les effet multiplicateurs.


39,2 Md€ : C’est le solde du commerce extérieur de biens et services

=> ce solde révèle une dépendance de la consommation nationale pour les produits étrangers.


Une politique de relance pourrait ainsi se faire au profit des partenaires économique de la France…




Sources :

Le Nouvel Economiste, Le monde selon Keynes : les effets multiplicateurs de l'investissement public, 17 aout 2016

Vie-publique.fr, La politique budgétaire

Le Monde, Qu’est-ce que « l’effet multiplicateur », le mécanisme économique cher à Jean-Luc Mélenchon ? 24 février 2017

Le Monde, Keynésianisme, effet multiplicateur : sur quoi s’appuie le programme économique de Mélenchon ? le 21 février 2017

Insee, Tableaux de l’Economie Française, 2016


Réduire
Ça vous a plu ? Envie d'accéder à tous nos contenus, sans limite ?
DEVENEZ PREMIUM !
TESTER UN MOIS GRATUITEMENT

Sur le même thème


résultats du sondage
442 participants

À quelle politique faites-vous le plus confiance pour relancer l’économie française ?

Politique de l'offre
28%
Politique de la demande
45%
Je n'ai pas d'opinion
27%

Cette semaine sur cFactuel


Dans la catégorie "Économie"


Vos réactions


PUBLIER LE COMMENTAIRE