pixel facebook analytics
Ne suivez plus l'actu Comprenez la !
Newsletter

50 ans après avoir pris les armes, les Farc ont signé un cessez-le-feu définitif avec le gouvernement colombien. L'opposition entre cette guérilla marxiste et l'État aura fait 260.000 morts.

Retranscription PARTAGEZ CE CONTENU

Les Farc

- La Colombie tient sa colombe -

Bloc 1 : Contexte (source : Libération)

Le 23 juin, le président de Colombie signe un accord de cessez-le-feu définitif avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie : les Farcs.

L’accord de paix doit être signé le 20 juillet et mettra définitivement fin à une guerre qui a duré 52 ans.

Les conséquences de la guerre

260.000 morts ; 45.000 disparus ; 6,9 millions de déplacés.

Bloc 2 : Qui sont les Farcs ? (La Croix, Libération, Le Monde)

« Mouvement créé en 1964 pour défendre les paysans dans un contexte d’instabilité politique, les Farcs sont des guérilleros à l’idéologie communiste. »

Leur création

Les Farcs sont à leur création en 1964 une réunion de groupes d’autodéfense communistes qui s’opposent à l’Etat dans le sud de la Colombie.

La minute de l’historien :

Les groupes d’autodéfense se sont créés dans les années 50 pour faire face à la forte instabilité politique en Colombie et se protéger face aux violences liées à la guerre civile.

Leurs objectifs

  • -Redistribution des terres
  • -Lutte contre la répression
  • -Lutte contre les inégalités

Le Saviez-vous ?

Les FARC se présentent comme les défenseurs des paysans pauvres contre les grands propriétaires, les multinationales et l’influence des Etats-Unis. Cependant, beaucoup de guérilleros y sont entrés pour échapper à la pauvreté, plus que par adhésion à leur idéologie.

Leur action

1 : Dès leur création, les Farcs prônent la lutte armée.

2 : En 1984, après un cessez-le-feu, ils s’allient avec le Parti Communiste et forment l’Union Patriotique, pour porter leurs idées aux élections. Cela sera un échec.

3 : A partir de 1987, les Farcs reprennent les armes, en particulier en raison des exactions des paramilitaires : ils ne se présentent plus aux élections mais n’abandonnent pas pour autant leurs revendications politiques.

Pour aller plus loin :

Dans les années 80, des propriétaires terriens créent des milices paramilitaires d’extrême droite pour protéger leurs biens, estimant que l’armée est impuissante. Ces milices tuent un grand nombre de Farcs, également durant la période de cessez-le-feu.

Bloc 3 : Le financement et les moyens (Radio-Canada, Daniel Pécaut, La Croix, RFI)

« Les Farcs ont financés leur expansion grâce à des taxes imposées sur les territoires qu’ils contrôlaient. Leur puissance militaire a atteint son apogée au début des années 2000. »

Impôt sur le bétail

Dès sa création, un « impôt révolutionnaire » sur le bétail est mis en place par les Farcs sur leur territoire, mais il leur donne des moyens limités.

En 1978, les Farcs comptent environ 1.000 guerilleros.

Taxe sur la cocaïne et les enlèvements

En 1982, les Farcs remplacent l’impôt révolutionnaire par des taxes plus lucratives sur le trafic de drogue et par les rançons des enlèvements qu’ils réalisent.

L’objectif est de reprendre l’initiative et de s’implanter sur de nouveaux territoires.

En 2002, les Farcs comptent près de 20.000 hommes.

77 M$ : revenus estimés des Farcs en 2003 selon le gouvernement colombien

Bloc 4 : Les relations avec l’Etat (Radio-Canada, Le Monde, Libération)

« Dès 2002 et l’arrivée d’Uribe au pouvoir, les Farcs subissent de plein fouet la politique répressive mise en place à leur égard. »

1964 : Création des Farcs

1984 :

  • -Les FARC signent un cessez-le-feu et forment une coalition électorale avec les communistes.
  • -3.000 guérilleros

1987 : Retour à la lutte armée, après l’échec de cette tentative politique.

2002 :

  • -Un nouveau plan de paix échoue. Alvaro Uribe arrive ensuite au pouvoir et rejette toute négociation avec les Farcs et leur mène une guerre totale. Les USA l’aide financièrement.
  • -20.000 hommes
  • -Enlèvement de la franco-colombienne Ingrid Betancourt, candidate à la présidentielle

2008 :

  • -L’armée colombienne tue les 3 chefs des Farcs.
  • -Libération d’Ingrid Betancourt

2010 : 9.000 guérilleros

2011 : L’armée colombienne tue le nouveau chef des Farcs.

2012 : Des représentants du gouvernement colombien entament des négociations de paix avec la délégation des FARC à La Havane (Cuba).

2016 : Le président colombien, Juan Manuel Santos, et le chef des FARC signent un accord de cessez-le-feu définitif. Quelques points, dont les détails du désarmement, restent toutefois à régler avant un accord de paix prévu pour le 20 juillet.


UN RETOUR À NOUS PARTAGER ?

icone commenter le sujet

Ce commentaire restera strictement confidentiel, et ne sera adressé qu'à l'équipe cFactuel.

Envoyer ce commentaire
Envoi en cours... envoi de votre message en cours...

Votre commentaire a bien été envoyé.

L'équipe cFactuel vous remercie pour ce précieux retour !

fermer la fenêtre Complétez votre profil !

EN COMPLÉTANT

VOTRE PROFIL

JE COMPLÈTE MON PROFIL !
fermer la fenêtre inscrivez-vous à notre newsletter !

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE

NEWSLETTER

Promis, pas plus d'une par mois !

JE M'INSCRIS !
veuillez patienter... Traitement en cours
Votre inscription a bien été prise en compte !
À très bientôt dans votre boîte mail :)
fermer la fenêtre confiez-nous la réalisation de vos infographies et vidéos !

NOUS RÉALISONS VOS

INFOGRAPHIES ET VIDÉOS

JE CONTACTE CFACTUEL
ENVOYER CE MESSAGE À L'ÉQUIPE CFACTUEL
Traitement en cours
veuillez patienter...
Nous avons bien reçu votre demande !
Nous tâcherons de vous répondre dans les meilleurs délais.