pixel facebook analytics
Ne suivez plus l'actu Comprenez la !
Newsletter

Depuis deux ans et demi, le secteur du lait est en crise. Le 22 août, les éleveurs laitiers ont manifesté devant l'entreprise Lactalis pour protester contre un prix du lait jugé trop bas. Explications.

Retranscription PARTAGEZ CE CONTENU

La crise du lait

- De mal en pis -

BLOC 1 : Le contexte

Le 25 août, un conseil des ministres européens de l’agriculture est prévu à Bruxelles pour définir les modalités d’application de l’aide débloquée pour le secteur laitier, en crise depuis plus de 2 ans.

BLOC 2 : Le secteur laitier en France (Sources : Le Monde, Ministère de l’agriculture, Agreste, Capital, Maison du lait, Le Figaro)

60.000 exploitations laitières en 2016

250.000 emplois pour la filière laitière en 2013

29,8 M€: chiffres d’affaires de l’industrie laitière en 2013

La France est le 2° producteur européen de lait et de beurre en 2016 derrière l’Allemagne

En 2014, 25 Md de litres de lait ont été collectés.

Production de produits laitiers en 2014:

  • -3,5 Md de litres de lait liquide
  • -2,7M de tonnes de produits laitiers frais (Crème fraîche, yaourts)
  • -430.000 tonnes de beurre
  • -2,1 M tonnes de fromages

1L de lait ne donne pas 1kg de produit ! Par exemple, il faut 22L de lait pour produire 1kg de beurre. La taille des gouttes est proportionnelle au volume de lait nécessaire à la production.

BLOC 3 : La crise du lait (Sources : Le Monde, Les Échos, La Voix du Nord, Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires)

- Les origines -

2 évènements sont à l’origine de la crise du lait :

  • Fin des quotas laitiers de l’UE. Ils fixaient le volume de lait produit par pays, mais disparaissent en 2015.
  • Depuis 2014, chute de la demande mondiale :
  • oEmbargo russe sur les produits alimentaires européens
  • oBaisse des importations chinoises
  • oBaisse de la demande française (-2,5%)

(Fin des quotas => ) Hausse de la production européenne (+2,25 % en 2015)

(Baisse de la demande mondiale)

=> Baisse des cours mondiaux des produits laitiers

=> Baisse des prix du lait payé aux producteurs

- Le prix du lait –

Vente : 365 € pour 1.000 litres en 2014 / 305 € pour 1.000 litres en 2015 / 275 € pour 1.000 litres en 2016

Coût de production : environ 360 € pour 1.000 litres

Pour Aller Plus Loin :

Il faudrait un prix de 386€ pour 1.000 litres pour assurer un SMIC et demi aux producteurs.

  • -Pourtant je n’ai pas l’impression de payer mon lait moins cher !
  • -En effet, le prix pour le consommateur a peu changé car les industriels et la grande distribution ont augmenté leur marge.

BLOC 4 : Lactalis (Sources : Le Monde, La France Agricole, Haute-Loire Paysanne)

« La colère des exploitants laitiers se concentre sur Lactalis, accusé d’être le plus mauvais payeur de lait en France. »

Lactalis :

Marques : Lactel, Bridel, Président,…

#1 : leader mondial du secteur laitier

Collecte 20 % du lait français

Prix payé aux producteurs par 4 grands groupes laitiers français, en 2016 :

Lactalis : 257 €

Sodiaal : 265€

Bel: 270€

Bongrain : 285€

BLOC 5 : Vers des solutions ? (Sources : Le Monde, Les Échos, Huffington Post, Challenges, France Info)

Juillet 2015 : La FNSEA et le gouvernement signent un accord. Les prix du lait ne pourront pas descendre sous 340€ / 1.000 litres jusqu’en décembre 2015, sur certains produits. Même si la grande distribution accepte cet accord, les industriels font savoir qu’ils ne peuvent garantir un prix minimum d’achat.

La minute de l’agriculteur : La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) est le principal syndicat professionnel du monde de l’agriculture. Présent sur l’ensemble du territoire français, l’organisme regroupe 60 % des agriculteurs du pays. Au sein de la FNSEA, il y a une branche spécialisée pour le secteur laitier : la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL).

Septembre 2015 : 1ère aide européenne. La Commission européenne signe un premier chèque de 500 millions d’euros pour les 28 États afin de faire face à la fin des quotas et au début de la crise.

Février 2016 : Danone signe un accord avec ses producteurs de lait. Il s’engage à conserver un prix d’achat minimum contre une baisse des volumes achetés.

18 Juillet 2016 : 2ème aide européenne. La Commission européenne décide de débloquer 500 millions d’euros d’aides en urgence. Deux enveloppes :

  • -150 millions pour inciter les producteurs à réduire leurs volumes (10,7 centimess versés pour un litre de lait non-produit).
  • -350 millions versés aux États pour aider leurs agriculteurs.

L’objectif est d’enrayer la surproduction afin de faire remonter les prix à long terme.

Les modalités d’applications sont décidées le 25 août.


SONDAGE

icone sondage

UN RETOUR À NOUS PARTAGER ?

icone commenter le sujet

Ce commentaire restera strictement confidentiel, et ne sera adressé qu'à l'équipe cFactuel.

Envoyer ce commentaire
Envoi en cours... envoi de votre message en cours...

Votre commentaire a bien été envoyé.

L'équipe cFactuel vous remercie pour ce précieux retour !

fermer la fenêtre Complétez votre profil !

EN COMPLÉTANT

VOTRE PROFIL

JE COMPLÈTE MON PROFIL !
fermer la fenêtre inscrivez-vous à notre newsletter !

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE

NEWSLETTER

Promis, pas plus d'une par mois !

JE M'INSCRIS !
veuillez patienter... Traitement en cours
Votre inscription a bien été prise en compte !
À très bientôt dans votre boîte mail :)
fermer la fenêtre confiez-nous la réalisation de vos infographies et vidéos !

NOUS RÉALISONS VOS

INFOGRAPHIES ET VIDÉOS

JE CONTACTE CFACTUEL
ENVOYER CE MESSAGE À L'ÉQUIPE CFACTUEL
Traitement en cours
veuillez patienter...
Nous avons bien reçu votre demande !
Nous tâcherons de vous répondre dans les meilleurs délais.